Festival Le livre à Metz : littérature et journalisme

20 avril 2016 - 24 avril 2016

 

  • Place de la République - Metz 

 

Le festival Le Livre à Metz - Littérature & Journalisme est une manifestation majeure qui accueille plus de 200 romanciers, journalistes, essayistes, photographes, auteurs jeunesse et BD pour réfléchir sur le monde qui nous entoure. En 2016, ce festival tout public met en avant la fête et la réflexion avec la thématique « Bas les masques ! ».

Cette année, le festival Le Livre à Metz - Littérature & Journalisme et sa thématique « Bas les masques ! » invitent à explorer la réalité, à traverser les apparences, à découvrir et comprendre les avatars du masque de la fiction, de l'écriture, des médias, de l'actualité... 

Deux invités d'honneur prestigieux représentent cette 29e édition : Tahar Ben Jelloun, écrivain et journaliste reconnu pour son engagement contre le racisme, prix Goncourt 1987 pour La Nuit sacrée (Seuil), et Jean-Claude Carrière, écrivain, scénariste, dramaturge, qui a été récompensé par un Oscar d’Honneur pour l’ensemble de son œuvre en 2015. François Boucq, Grand Prix de la ville d’Angoulême 1998, est quant à lui l’invité d’honneur BD, et nous accompagne de son humour absurde tourné vers la caricature. Côté jeunesse, ce sont Fred Bernard, écrivain, et François Roca, illustrateur, qui viennent fêter leurs 20 ans de collaboration.

Des grands entretiens mettent en avant des personnalités comme Mathias Énard, prix Goncourt 2015 pour Boussole (Gallimard, 2015) et fidèle du festival, Didier Daeninckx, grand maître du polar social, Edwy Plenel, Jeanne Benameur, Michel Bernard, en écho aux commémorations de la bataille de Verdun…

Comme chaque année, plusieurs tables rondes sont programmées autour de sujets très diversifiés. Sont notamment présents des spécialistes du sport tels que Vincent Duluc et Benoît Heimermann, les experts de l'histoire et de ses pans cachés Pascal Blanchard et Pierre Daum, les journalistes d'investigation Fabrice Arfi, Benoît Collombat ou Patrick de Saint-Exupéry, les ghost writer ou « nègres littéraires » Sophie Blandinières et Jean-François Kervéan. Le festival rend également un hommage spécial à Jean Vautrin, homme de lettre et de cinéma originaire de Pagny-sur-Moselle, décédé en juin 2015. 

 

Plusieurs cartes blanches sont proposées avec nos partenaires l'hebdo le 1, l'Université de Lorraine et Rue 89 mais aussi pour la troisième année consécutive, un « Work In Progress » (lecture de textes en cours d’écriture par leur auteur). Le « Goûter d’écoute » d’ARTE Radio revient également régaler nos oreilles. Et pour une belle mise en bouche,  TCRM-Blida organise une soirée Bal Masqué le samedi 16 avril. Au programme : musique, animations et surprises. 

En avant-première le jeudi 21 avril, Christine Angot, figure emblématique de l'autofiction, nous fait l’honneur d’une lecture de son dernier ouvrage Un amour impossible. Vendredi 22 avril à 21h, la voix de Maylis de Kerangal et la musique pop-electro de l'artiste messin Cascadeur s'unissent le temps d'un spectacle d'ouverture exceptionnel (une création Festival littéraire Le Goût des Autres, 2015, Ville du Havre). 

Nouveauté de cette 29e édition, la buvette littéraire accueille dans une ambiance conviviale des petites rencontres atypiques : le samedi met à l’honneur les premiers romans, comme ceux de Didier Castino ou de Colombe Boncenne ; le dimanche fait découvrir les livres qui ont marqué des auteurs tels que Amélie de Bourbon-Parme ou Gaston Paul-Effa. Toujours dans la buvette littéraire, le philosophe forain Alain Guyard nous fait le plaisir de revenir pour de nouvelles séances de philo décapantes.

 

Enfin, Marcus Malte et Emile Mélenchon clôturent le festival par leur spectacle « Les harmoniques », une authentique proposition qui conjugue jazz et littérature, pour passer un véritable moment de poésie et de swing.

 

Plusieurs expositions se tiennent également dans différents lieux messins : des illustrations originales de François Roca sont exposées à la Médiathèque Jean Macé de Borny du 22 mars au 30 avril et dans le grand hall de l’Arsenal pendant le festival.  Olivier Jobard et Claire Billet nous invitent à réfléchir avec « L’odyssée de l’errance – Les marcheurs de l’ombre », en partenariat avec l'Arsenal depuis le 5 février jusqu'au 30 avril. Enfin, l’exposition « Artistes irakiens, créer malgré tout » est aussi présentée aux Musées de la Cour d'Or, du 21 avril au 18 juillet. Quatre des artistes exposés viennent spécialement de Bagdad pour échanger avec le public, notamment à l’occasion d’une grande soirée autour de l’Irak à l’Arsenal. Le grand maître du oud Naseer Shamma donne en deuxième partie de soirée un concert exceptionnel.

 

Le duo de conseillers littéraires se renouvelle cette année puisque ce sont la romancière Joy Sorman et le grand reporter et écrivain Olivier Weber qui prennent la suite de Mathias Énard et de Philippe Lefait.

Le festival Le Livre à Metz – Littérature & Journalisme propose de très nombreux rendez-vous partout en ville : 8 rencontres en Bibliothèques-Médiathèques, des Master class à l'Université de Lorraine ainsi que de multiples animations pour les plus jeunes sous le Chapiteau jeunesse. A voir également du 19 avril au 1er mai une exposition interactive « Les Carnets de Cerise » autour de la série à succès de Joris Chamblain et Aurélie Neyret (Ed. Soleil) ainsi que le spectacle « Rose et l'automate de l'Opéra », tiré de l'album éponyme de Fred Bernard et François Roca à l'Arsenal.

Le festival est aussi l'aboutissement d'ateliers d'écriture qui ont été menés tout au long de l'année dans les collèges et lycées de la Moselle, notamment par la remise de prix pour les meilleures productions de ces ateliers lors de la journée du vendredi, spécialement dédiée aux scolaires. Une partie de la programmation du festival est accessible aux personnes sourdes et malentendantes par l'accueil et la traduction de certains débats en langue des signes française et par l'activation de boucles magnétiques dans les salles qui en sont équipées. Des actions sont également spécialement mises en place en direction des publics dits « empêchés », notamment auprès des personnes hospitalisées, en maisons de retraite ou incarcérées au Centre pénitentiaire.

Ce festival - gratuit et ouvert à tous - bénéficie de nombreux  soutiens dont la Ville de Metz, le Centre National du Livre, La Direction Régionale des Affaires Culturelles de Lorraine, la Région Lorraine, le Républicain Lorrain et de nombreux mécènes.

Télécharger


Page précédente